bayard
Lili Souris - de 1 à 3 ans
Petit Ours Brun sur la balançoire

Petit Ours Brun sur la balançoire

Pour les parents, conseils sur la petite enfance et le développement de l'enfant
facebook twitter envoyer imprimer

L’éveil de bébé l’été

L’été, la saison des nouvelles expériences - Cahier parents Popi - août 2014 - Illustration : Anne Hemstege.
Mardi 22 Juillet

Les vacances au grand air offrent aux tout-petits l’occasion de vivre toutes sortes d’expériences inédites, riches en sensations nouvelles. Qu’éprouvent-ils alors ? Écoutons-les, ils nous racontent…

“Quand j’écoute les bruits de la nature…

… j’entends le meuglement de la vache, le clapotis du ruisseau, les coups de tonnerre de l’orage, le fracas des vagues sur les rochers. Brrr, certains bruits me font un peu peur !”

Ce que vit votre enfant…

Loin de la ville, des moteurs et des klaxons, votre enfant découvre de nouveaux sons. Certains amusants, mélodieux ou apaisants, d’autres encore menaçants. Toute la palette des émotions y passe !

Les cris des animaux l’intéressent particulièrement. Alors qu’il n’avait peut-être jamais entendu une vache meugler, le voilà confronté à la réalité : il peut comparer avec ce qu’il avait imaginé. C’est ainsi que le savoir se construit, en faisant des liens entre les différentes expériences vécues.

Si votre tout-petit semble très angoissé par le tonnerre ou le feu d’artifice, on peut lui dire : “Ce gros bruit te fait peur, c’est ça ? Même si c’est loin de nous, c’est vrai que c’est très fort.” On peut aussi faire appel à son imaginaire et trouver une explication amusante pour atténuer sa peur. Le tonnerre ? Ce sont les nuages qui jouent du tambour !

“Quand je pique-nique…

… je peux prendre la nourriture avec les doigts sans que Papa ou Maman me gronde ! Je peux aussi manger dans le désordre, commencer par le fromage et finir par les chips. Et puis surtout, je peux bouger, me lever, me rasseoir.”

Ce que vit votre enfant…

Le pique-nique, un vrai bonheur pour votre tout-petit, car le temps d’un repas, certaines règles sont abolies. Ces moments lui permettent de mieux supporter les limites le reste du temps. Vous aussi, vous mangez avec les doigts et vous êtes assis par terre : votre enfant aime vous sentir ainsi, détendu et prenant votre temps.

Mais il est bon de rappeler qu’un pique-nique n’est pas un repas comme les autres, afin que votre enfant intègre bien le côté exceptionnel de l’événement : à la maison, il devra continuer à bien se tenir à table.

“Quand je gambade tout nu…

… les grains de sable ou les brins d’herbe me chatouillent les pieds, c’est rigolo ! Je sens aussi l’air chaud et le vent sur ma peau, c’est doux. Et comme je suis bien sans ma couche ou ma culotte : je peux bouger comme je veux, ça ne me serre pas !”

Ce que vit votre enfant…  

Pour votre enfant, la nudité est source de plaisir. Il aime sentir sur sa peau la brise qui donne des frissons, le soleil qui réchauffe, le sel de la mer qu’il peut lécher. Ces sensations corporelles agréables s’inscrivent en lui et lui permettent de se construire une image joyeuse et positive de son corps.

Bien sûr, certains enfants n’aiment pas avoir du sable dans les petits plis des fesses. Si c’est le cas, remettez-lui sa couche ou sa culotte. Le fait que vous compreniez son malaise avant même que cela ne devienne trop désagréable est rassurant. Il expérimente une première sensation de liberté, mais toujours sous votre regard.

“Quand je me promène le soir avec Papa et Maman…

… je vois plein d’étoiles qui brillent dans le ciel. Mais la nuit, ça fait toujours un petit peu peur. C’est tellement grand, tellement mystérieux tout ce noir autour de moi ! Papa et Maman parlent tout bas et puis on se tait. Je ne sais pas pourquoi mais je me sens bien dans ce silence.”

Ce que vit votre enfant…

 Une promenade nocturne est toujours une expérience forte pour un petit enfant. Affronter l’atmosphère étrange de la nuit et du ciel étoilé est aussi une aventure intérieure pour lui. Petit, il se sent encore plus petit. Il est touché par cette immensité qui l’entoure, lui et ses parents. Que c’est bon alors de s’émerveiller ensemble.

N’hésitez pas à dire tout haut votre émerveillement, comme devant la mer qui scintille de reflets argentés sous la Lune. “Comme c’est beau !” entend votre enfant. Se réjouir avec des mots simples, c’est un joli cadeau que vous lui faites.

Merci à Chantal de Truchis, psychologue, auteur de “L’éveil de votre enfant, le tout-petit au quotidien”, éd. Albin Michel.

Isabelle Gravillon, supplément Parents, Popi, août 2014
  < 4 jeux pour apprivoiser l’eau  
  Cauchemars : comment apaiser bébé ? >  

Abonnement en prélèvement mensuel

5,00€ /mois
S'abonner
Feuilleter Popi