bayard
Lili Souris - de 1 à 3 ans
Petit Ours Brun sur la balançoire

Petit Ours Brun sur la balançoire

Pour les parents, conseils sur la petite enfance et le développement de l'enfant
facebook twitter envoyer imprimer

L’écologie, c’est aussi pour les petits !

Supplément pour les parents du magazine Popi, numéro d'avril 2015 - “L’écologie, c'est aussi pour les Petits” - Entretien avec Claire Escriva, fondatrice de l’association Écolo Crèche et écotoxicologue. Propos recueillis par Isabelle Gravillon - Illustrations Anett Hardy.
Mardi 17 Mars

Sensibiliser un enfant de moins de trois ans au respect de la nature, c’est possible ! Et cela a du sens. Entretien avec Claire Escriva, fondatrice de l’association Écolo Crèche et écotoxicologue.

Que peut comprendre un tout-petit à l’écologie et à la protection de l’environnement ?

Il n’est évidemment pas question d’apprendre à un tout-petit à réduire son empreinte écologique ou de lui tenir des grands discours angoissants sur l’état de la planète ! Mais simplement de lui offrir la possibilité concrète d’explorer son environnement naturel, aussi bien végétal qu’animal.

Pour beaucoup de petits enfants, tout particulièrement ceux qui vivent en ville, le contact avec la nature se limite à la crotte de chien sur le trottoir, la terre dans le pot de la plante verte, les arbres au pied bétonné. Une vision de la nature quelque peu réductrice.

Concrètement, comment les parents peuvent-ils favoriser le contact avec la nature ?

En ne considérant pas comme sale ou dangereux le fait que leur enfant tripote des cailloux, des feuilles mortes trouvées par terre, de la terre, du sable, des algues, même des limaces ou des escargots. Un tout-petit ne tombera pas malade parce qu’il aura été en contact avec quelques bactéries, au contraire, cela renforce ses défenses immunitaires !

De plus, toute une gamme d’expériences sensorielles, émotionnelles et psychomotrices peut favoriser son éveil, surtout si elles sont partagées avec ses parents. Comme sentir l’herbe chatouiller ses petits pieds nus, appréhender la différence entre le sable fin et la terre mouillée, froisser une feuille d’arbre et sentir l’odeur qu’elle dégage, etc.

Supplément pour les parents du magazine Popi, numéro d'avril 2015 - “L’écologie, c'est aussi pour les Petits” - Entretien avec Claire Escriva, fondatrice de l’association Écolo Crèche et écotoxicologue. Propos recueillis par Isabelle Gravillon - Illustrations Anett Hardy.

Outre cette exploration de la nature, quelles autres activités “écolos” peut-on proposer à son enfant ?

Toutes sortes d’ateliers ou de bricolages réalisés avec des matériaux de récupération, par exemple. Avec les catalogues et les publicités qui envahissent nos boîtes aux lettres, un petit enfant peut découper, déchirer, froisser, coller.

On peut aussi fabriquer avec lui de la peinture végétale, non toxique. Il suffit de passer un chou rouge à la centrifugeuse pour obtenir une jolie peinture violette. En rajoutant quelques gouttes de citron, on obtient du rose. Et avec quelques paillettes de savon, du vert. Des jeux “nature” imaginés à partir d’éléments de la vie quotidienne peuvent se révéler totalement magiques !

Les livres, les disques peuvent-ils être des supports intéressants ?

Bien sûr ! Tous les livres qui racontent la vie des animaux et leurs habitudes sont à privilégier. Non seulement parce que cela fascine les tout-petits mais aussi parce que les animaux sont d’authentiques écolos, de vrais modèles : leur instinct de survie dans la nature les conduit à un grand respect de leur écosystème. Par exemple, ils prennent soin de stocker leurs déchets ou de les enfouir afin de ne pas se laisser intoxiquer par eux.

Autre piste : les CD de sons de la nature et de chants d’oiseaux qui font entrer la nature dans l’appartement et sont très apaisants.

L’alimentation peut-elle constituer un vecteur de sensibilisation à l’écologie ?

Tout à fait. On peut par exemple habituer son enfant à manger des fruits et légumes de saison. C’est un beau cadeau qu’on lui fait ! En effet, en lui proposant des fraises au printemps plutôt qu’en janvier, toutes les chances sont réunies pour que ces fruits soient particulièrement goûteux et non pas inodores et sans saveur. Ainsi habitué dès le plus jeune âge à manger de bons produits, agréables au goût, un enfant aura à cœur en grandissant de conserver ce plaisir. Quand il aura le choix, il optera lui aussi pour des fruits et légumes de saison, œuvrant pour la protection de la planète en évitant les transports indus. Il se conduira alors comme un vrai écolo, de manière naturelle…

En savoir plus

  • Consulter le site ecolo-creche.fr
  • L’écotoxicologue étudie les effets nocifs des produits chimiques et polluants sur l’environnement et la santé.
Propos recueillis par Isabelle Gravillon - Supplément pour les parents, Popi, avril 2015. Illustrations : Anett Hardy.
  < Peur des animaux : comment aider votre enfant à la dépasser ?  
  Téléchargez Lili Souris à la chasse aux oeufs >  
Feuilleter Popi